Les Gardenotes

La paléographie participative

Les Gardenotes

La paléographie participative au service de Nouvelle-France numérique

Mission

Les Gardenotes est un regroupement de paléographes qui contribuent de façon extraordinaire et bénévole à la transcription de milliers de manuscrits du temps de la Nouvelle-France. Grâce à leurs compétences, ces documents historiques sont rigoureusement transcrits pour fins de diffusion libre au grand public. Les Gardenotes soutiennent ainsi l’objectif du projet Nouvelle-France numérique (NFN) qui consiste à partager les manuscrits et leurs transcriptions en les rendant accessibles au plus grand nombre. Cette transmission se fait en partenariat avec BAnQ.

À cette fin, Les Gardenotes poursuivent les buts suivants :

  • produire des transcriptions paléographiques conformes au document original, prenant en compte les exigences du projet NFN ;
  • encourager le développement de la paléographie en accueillant les paléographes de différents niveaux (débutant, intermédiaire et avancé) ;
  • jumeler des paléographes possédant des compétences diversifiées afin d’améliorer les connaissances de chacun ;
  • organiser des équipes de transcription selon les besoins soumis par NFN ;
  • planifier les tâches de transcription et les transmettre aux équipes ou aux individus selon leurs acquis, leur disponibilité et leurs préférences de tâches ;
  • former les paléographes à utiliser l’outil de reconnaissance manuscrite par intelligence artificielle (IA) pour transcrire les documents du projet NFN.
 
 

Devenir Gardenote

Vous êtes paléographe de niveau débutant, intermédiaire ou d’expérience. Vous aimez transcrire des documents anciens, en découvrir le contenu et le transmettre aux autres.

Vous savez que la transcription de certains actes exige parfois beaucoup de temps. Vous vous êtes peut-être même déjà demandé quand les paléographes du Québec arriveront à transcrire les millions de pages manuscrites, numérisées et déposées aux  endroits suivants :

  • Bibliothèque et Archives nationales du Québec ;
  • Bibliothèque et Archives Canada ;
  • Musée de la Civilisation de Québec ;
  • Archives nationales d’Outre-Mer (Aix-en-Provence, France).
 

« Pour prendre en compte les caractéristiques textuelles et structurelles des documents, il est important de conserver l’association entre la transcription d’un document et son image. Pour ce faire, le projet Nouvelle-France numérique utilise le logiciel libre Transkribus, développé par la coopérative européenne READ (Recognition and Enrichment of Archival Documents), dont l’UQAR est le premier membre institutionnel nord-américain. Ce logiciel permet d’identifier, dans la transcription d’un document, les coordonnées pixel où apparaît chaque ligne de texte dans l’image qui leur est associée. Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle et à des modèles de reconnaissance de l’écriture manuscrite (HTR ou Handwritten Text Recognition) entraînés à partir d’un type d’écriture et d’une langue donnés, Transkribus effectue automatiquement la transcription des manuscrits numérisés. » ( http://nouvellefrancenumerique.info/collaboration-et-haute-technologie/ )

Le regroupement est opérationnel depuis septembre 2022. Suite au travail rigoureux de nos paléographes, nous avons déjà créé, en date du mois de septembre 2023, quatre modèles de notaire, soit les actes des notaires Antoine Adhémar dit Saint-MartinFrançois GenapleÉtienne Jeanneau et François Rageot de Beaurivage. Les Gardenotes participent également à la vérification finale des textes des cahiers d’ordonnances des intendants de la Nouvelle-France avant qu’ils soient mis en ligne dans Advitam. Nous avons complété les cahiers 35 à 42 (du 10 janvier 1948 au 26 février 1760) en collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Afin de participer à ce projet motivant, veuillez compléter le formulaire d’inscription en cliquant sur le bouton Inscrivez-vous ci-dessous.

À propos de nous

Les débuts

Ce projet de paléographie participative naît d’une initiative d’André Morel et Pierre Dubois, paléographes d’expérience, au cours de l’automne 2021. Ils sont bientôt secondés par des collègues paléographes, les pionniers : Christiane Dostie, Ghislaine Hiller, Jean-Luc Lauzon, Michèle Renaud et Louise Vincent. Les Gardenotes comptent dès lors sept paléographes d’actes notariés de l’Ancien Régime en Nouvelle-France, exerçant leur art depuis plus de dix ans.

Liste des Gardenotes

 Voici la liste des personnes qui participent à la mission des Gardenotes ou qui ont participé.